L’éveil du printemps

L’éveil du printemps

De Frank Wedekind
Mise en scène Jean-Michel d’Hoop

Spectacle créé en 1998 au Théâtre de la Place des Martyrs.


L’éveil du Printemps met en scène une société bourgeoise du XIXème siècle sur le déclin. Une société qui n’est pas sans ressemblances avec ce qui se passe aujourd’hui, ici même en Belgique.

Tous les piliers de l’Edifice Social – l’Enseignement, l’Eglise, la Justice, la Politique, les Forces de l’Ordre,…- semblent trembler. Dans un univers onirique où le rêve et l’inconscient occupent une place privilégiée, vous assisterez à l’affrontement de deux mondes adolescents/adultes, et à la difficulté voire l’impossibilité de cohabitation paisible entre eux. Certes, aucune solution n’est ici apportée aux contradictions sociales : la pièce aboutit à une invitation à s’abandonner à la vie, malgré tout, plutôt que de se vouer à la mort.

Avec Laurence Warin, Anne Romain, Pierre Renaud, Pierre Jacqmin, Jeanne Scahaise, Manon Yerles, Fabrice Rodriguez, Marwan El Boubsi, Louis Stoffyn, Isabelle Puissant. Le groupe Lunik pour la musique Anja Kowalski (Voix), Fred Becker (Saxophone), Hugues Warin (Guitare), Eric Bribosia (Piano), Pierre Jacqmin (Basse), Teun Verbruggen (Batteur). Scénographie Lionel Lesire. Costumes Lionel Lesire et Odile Dubucq. Maquillages Zaza. Construction Polo Becker. Lumières Marc Defrise. Promotion Sandra Démal. Assistante de production Sandrine Mathevon.

Un spectacle de Point Zéro en coproduction avec le Théâtre de la Place des Martyrs.
Réalisé avec l’aide de la Fédération Wallonie-Bruxelles – Service du Théâtre

Ce qu’on en dit dans la presse …

Moisson d’idées pour récolte éparse
Le plateau, tout de bois vêtu (par Lionel Lesire), mêle le concret à l’imaginaire. Cabane, salon, forêt ou salle des fêtes, il héberge une bande d’ados en pantalons pattes d’éléphant et tee-shirts cintrés. Leurs élans évoqueront d’abord un doux «West Side Story», avant que la mort ne débarque.
Ces aléas sont d’autant plus frappants que les rôles d’ados sont (bien) tenus par des comédiens adultes. Laurence Warin, Anne Romain et Isabelle Puissant confrontent leur féminité à la masculinité de Pierre Renaux, Pierre Jacqmin et Fabrice Rodriguez. Vertige de l’âge, doublé par le fait que leurs parents et profs sont joués par des enfants – à la création, les habiles Manon Yerlès et Marwane El Boubsi, qui alterneront avec Jeanne Scahaise et Louis Stoffin.
Hardi, le travail de Point Zéro laisse aussi la parole aux notes, par le biais des cinq musiciens-acteurs du groupe rock Lunik. (…)
Laurent Ancion – Le Soir

Jean-Michel d’Hoop, direction artistique
jean-michel@pointzero.be

Nathalie Kamoun, direction de production
nathalie@pointzero.be

Tel +32 (0)2 608 74 89
Rue du labeur 1 - 1070 Bruxelles

Responsable technique
Loïc Le Foll
llf.loic@gmail.com

L’accès se fait par la rue du Labeur 1 - 1070 Anderlecht.
Bus: ligne 78 (arrêt Labeur), ligne 49 (arrêt Ile Sainte-helene). 
Sonnette Point Zéro.

 
Suivez-nous sur