Cirk’Ikar

Cirk’Ikar

De René Bizac
Mise en scène Jean-Michel d’Hoop

Spectacle créé en 2003 au Théâtre de la Place des Martyrs.

Partez sur les traces d’Icare et venez vous perdre dans les méandres du Labyrinthe.
 D’étranges personnages vous y attendent : l’ingénieux Dédale et ses extraordinaires inventions ou encore Pasiphaé déguisée en vache-automobile ; à moins que ce ne soit le Minotaure en personne qui tienne à vous rencontrer…
Homme-Oiseau nanti d’ailes artificielles, premier aéronaute de l’espace, shaman ou initié appelé à monter au ciel, homme papillon qui se brûle au soleil, avorton volant, homme-émissaire sacrifié et précipité dans le vide, homme volatil et sublimé, utopiste manqué et créature surgie des jeux obscurs de mots célestes, Icare est tout cela en même temps.

J.Lacarrière

Distribution

Avec Emmanuelle Mathieu, Laurence Warin, Anne Romain, Agnès Guigard, Cyril Briant, René Bizac, Ivan Fox, Fabrice Rodriguez. Et les charmantes guides : Maria Cornet, Catherine Decrolier, Jennifer Wesse, Perrine Delers, Eve Jadot. Assistanat à la mise en scène Konztance Weber. Scénographie Gilles Herdies. Assistante scénographie Olivia Mortier. Costumes Natacha Belova. Maquillages Joëlle. Carpentier. Lumières Christophe Lagneaux. Régie Pierre Piron. Chargée de promotion Virginie Cordier. Assistante à la production et contact écoles Julie Minten.

Un spectacle de Point Zéro en coproduction avec le Théâtre de la Place des Martyrs.
Réalisé avec l’aide de la Fédération Wallonie-Bruxelles – Service du Théâtre.

Ce qu’on en dit dans la presse …

Les mythes font la foire dans le labyrinthe d’Icare 

 

( …) Saisissant le mythe à pleines mains, René Bizac, l’auteur du texte, et Jean-Michel d’Hoop, le metteur en scène, nous proposent une visite guidée au pays des mythes. Dès l’entrée, les spectateurs sont répartis en quatre groupes (bleu, rouge, jaune, vert), nantis chacun d’une guide aux bas et à la perruque de la couleur ad hoc. Et c’est parti pour la visite de Dedaleland !

On arpente les couloirs, les escaliers, on passe d’un lieu à l’autre. (…)

Ici, Thésée en matador frime un max en attendant la bête qui n’arrive jamais. Là, Ariane nous apparait en véritable femme araignée à la gouaille toute parisienne. Plus loin, Popo (Poséidon) et Didi (Diane) jouent les clowns de pacotille, tandis que Dédale se livre à un numéro d’hypnotiseur du plus bel effet.

A chaque scène, la guide rappelle la mythologie, interroge brièvement les spectateurs pour être bien sûr que tout le monde suit, et conclut invariablement son laïus par ces quelques mots : c’est en tout cas ce que racontent les textes anciens. Maintenant…

Transformés en phénomènes de foire, les héros de la mythologie deviennent des hommes et des femmes de chair et de sang, avec leurs émotions, leurs trouilles, leurs défauts, leurs qualités. Humour, poésie, étrangeté se mêlent étroitement dans ce parcours où l’on ne s’ennuie pas une seconde et où l’on va de découverte en découverte : Poséidon connaît les crevettes de la mer du Nord comme sa poche, Popo et Didi s’envoient en l’air en évoquant Icare, Ariane est exhibée par une bonimenteuse à la verve sans égale, et de sombres relents d’inceste et/ou de viol planent sur le tout. (…)

Jean-Marie Wynants – Le Soir

Dédale d’hier, dédale d’aujourd’hui…

Avec «Cirk’ikar» aux Martyrs, la Compagnie Point Zéro déborde d’inventivité… Et bouscule les codes pour arpenter le monde des mythes et des clandestins.

Aviez-vous seulement imaginé rencontrer Thésée, Ariane, ou Poséidon au détour d’un coin de théâtre aménagé en espace de cirque ? Ici, la Compagnie Point Zéro s’y attelle. Le Théâtre des Martyrs s’en retrouve sens dessus dessous, et le théâtre tout court aussi ! On retrouve un René Bizac très dense dans le texte… Sa réécriture des mythes est riche. Il les revisite de manière audacieuse, inattendue, comique, inventive.

Inventivité que l’on retrouve dans la mise en scène de Jean-Michel d’Hoop, la scénographie de Gillez Herdies, les costumes de Natacha Belova et le jeu convaincant des comédiens. Ce qui nous vaut un Thésée agréablement décalé (Fabrice Rodriguez), des Popo et Didi tendrement déjantés (René Bizac et Anne Romain), une impressionnante Ariane et sa montreuse tout autant (Agnès Guignard et Laurence Warin), des mystérieux Dédale et Pasiphaé (Ivan Fox et Emmanuelle Mathieu).

(…) Des questions sont posées, le labyrinthe est actualisé, le public interpellé, un système dénoncé… Contrastant, insistant, épais mais urgent. Au risque de se brûler aux rayons du soleil…

Sarah Colasse – La Libre Belgique

Jean-Michel d’Hoop, direction artistique
jean-michel@pointzero.be

Nathalie Kamoun, direction de production
nathalie@pointzero.be

Tel +32 (0)2 608 74 89
Rue du labeur 1 - 1070 Bruxelles

Responsable technique
Loïc Le Foll
llf.loic@gmail.com

L’accès se fait par la rue du Labeur 1 - 1070 Anderlecht.
Bus: ligne 78 (arrêt Labeur), ligne 49 (arrêt Ile Sainte-helene). 
Sonnette Point Zéro.

 
Suivez-nous sur