Trois Vieilles

Trois Vieilles

d’Alejandro Jodorowsky
Mise en scène : Jean-Michel d’Hoop
Traduction : Brontis Jodorowsky

Spectacle crée en 2009.

« Trois Vieilles » en trois mots…
L’histoire de GARGA, vieille servante centenaire, et de deux jumelles de 88 ans, GRAZIA et MELIZA, aristocrates déchues et décrépies qui rêvent encore au prince charmant.
Une (é)toile mystérieuse pour acteurs taxidermistes, pantins et objets hétéroclites, qui n’auront sans doute rien à envier ni aux monstres de Goya, ni aux surréalistes de tous poils.
Un conte polysémique, une invitation à se méfier des apparences et des histoires de famille, des images d’Epinal et autres « façadismes » de convenance.
Une fable qui joue sur les mythes en les dépiautant, les mâchant et remâchant sans cesse pour en faire une nouvelle pâte et que s’en échappent de nouveaux sens dans une sorte de carnaval rituel.

Distribution

Mise en Scène Jean-Michel d’Hoop. Avec Cyril Briant, Sébastien Chollet, Pierre Jacqmin et Coralie Vanderlinden. Costumes et marionnettes Natacha Belova. Scénographie Aurélie Deloche. Composition musicale Eric Bribosia. Musique finale Venus “Wanda Wultz”. Travail vocal Isabelle Fontaine. Création lumières Nathalie Borlée. Régie générale Benoît Ausloos. Assistanat mise en scène Odile Ramelot. Traduction Brontis Jodorowsky. Attachée de production Catherine Ansay.

Crédit Photo : Point Zéro, Natacha Belova, Odile Ramelot.

Ce qu’on en dit dans la presse …

«Schizophrénie, vieillesse, décrépitude, mort, famille… autant de thèmes abordés dans ce grand guignol déjanté. Un univers où les répliques s’abattent sur leurs destinataires comme des sentences cruelles, proches du désabusement et du désespoir, mais où l’humour reste miraculeusement omniprésent. (…) Une performance de tous les instants qui enrichit l’esthétique de ce moment de théâtre si particulier.»
Vers L’Avenir, Ariane Bilteryst

«Complet ! Un petit mot magique qui fait rêver bien des metteurs en scène. Jean-Michel d’Hoop a le bonheur de le voir s’afficher à l’occasion de toutes les représentations de ses Trois vieilles à Louvain-la-Neuve. C’est qu’on tient avec ce spectacle un petit bijou.»
Le Soir, Jean-Marie Wynants

«Une heure quinze délirante, drôle et inquiétante. (…) Fers de lance de lance de l’inspiration de Jodorowsky, toujours aussi gourmand d’une langue pimentée, le sexe et la mort dansent un joyeux tango, sur des ruines… Sur scène, entre les épaves d’un paravent et d’un lit à baldaquin, quatre comédiens sont les officiants de ce rituel et les manipulateurs virtuoses des trois vieilles, terribles marionnettes façonnées par Natacha Belova, des poupées ravinées, squelettiques, aux yeux caves, aux veines affleurant, une troublante alchimie du vivant et de la mort. Et lorsqu’elles regardent leur manipulateur dans les yeux, le public retient son souffle, dans un silence glacé. On touche là à quelque chose de sacré. (…)»
Le Vif/L’Express, Michèle Friche

An hour and a quarter of theatrical madness. (…) Schizophrenia, old age, decay, death, family… so many themes are broached in this crazy puppet show. A world in which the lines are thrown at the recipients like cruel sentences, close to disillusionment and despair yet staying miraculously full of humour. The actors bearing the life-size puppets offer an outstanding and unrelenting performance which enhances the aesthetics of this extraordinary theatrical experience.
Vers L’Avenir, Ariane Bilteryst

Sold out! These are words that many directors dream of. Jean-Michel d’Hoop is delighted to see them posted for every performance of the Three Old Maids in Louvain-la-Neuve [Belgium]. (…) So, if you are lucky enough to get a chance to see them, go for it! After this we probably won’t have a chance to see them in Belgium for a while.
Le Soir, Jean-Marie Wynants

A crazy, funny and disturbing one hour and a quarter. (…) Jodorowsky – still as fond of spicy language – remains faithful to the backbone of his inspiration: sex and death merrily dancing on ruins. On stage, among the wreckage of a folding screen and a canopy bed, four actors officiate over this ritual and manipulate the three old maids. These amazing puppets created by Natacha Belova – furrowed, skeletal, hollow-eyed dolls, flushed with veins – are a troubling alchemy of life and death. And when they look their handler in the eye, the audience holds its breath in a deathly silence. This touches on the sacred. (…)
Le Vif/ L’Express, Michèle Friche

Un spectacle de la compagnie Point Zéro en coproduction avec l’Atelier Théâtral Jean Vilar, le Festival de Théâtre de Spa et le Théâtre de la Balsamine, avec l’aide de la Commission d’Aide aux Projets Théâtraux (CAPT), Ministère de la Communauté française, Direction générale de la Culture et l’aide du WBI. Réalisé avec le soutien de Bruxelles Export.

Jean-Michel d’Hoop
jean-michel@pointzero.be

Nathalie Kamoun
nathalie@pointzero.be

 

Tel +32 (0)2 608 74 89
Rue du labeur 1 - 1070 Bruxelles

Contact technique
Loïc Le Foll
llf.loic@gmail.com

L’accès se fait par la rue du Labeur 1 - 1070 Anderlecht.
Bus: ligne 78 (arrêt Labeur), ligne 49 (arrêt Ile Sainte-helene). 
Sonnette Point Zéro.

 
Suivez-nous sur